Partenaires et sponsors

Principales synergies et partenariats, réseaux de AGBO-ZEGUE ONG

En termes de synergies, de partenariats et de réseaux, les principaux sont les suivants :

L’ONG AGBO-ZEGUE est partenaires du projet de réserve de Biosphère transfrontière du Mono entre le Togo et le Bénin (2013-2019). Ce projet financé par le Ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la Nature, de la Construction et de la Sûreté nucléaire (BMUB) et mise en œuvre par la GIZ. Il a permis de renforcer la présence de l’ONG dans les villages riverains des différents sites d’interventions par également un partenariat de confiance avec la GIZ. Ce projet permet à l’ONG de travailler sur la gestion périphérique des aires protégées prioritaires du Togo (Complexe d’Aires protégées de Togodo, la forêt sacrée de Godjé-Godjin, la forêt d’Assvé), les zones de mangroves autour du lac Togo et du Chenal de Gbaga, le suivi des populations de lamantin au Togo. En dehors de la GIZ, le projet a bénéficier du soutien de la Banque Mondiale (Projet PGICT) qui a permis de renforcer la gestion de la forêt Sacrée de Godjé-Godjin.

Le programme de suivi des tortues marines, des mammifères marins et de la pêche maritime artisanale. L’initiative de la conservation des tortues marines et des mammifères marins au Togo a débuté avec l’ONG AGBO-ZEGUE en 2000 et a conduit même à la création de cette ONG en juillet 2001. Aujourd’hui, le programme bénéficie de l’appui de Lome Containers Terminal (LCT) pour la période 2012-2020. Cet appui permet le fonctionnement d’un réseau de 10 écogardes et de 5 pêcheurs facilitateurs.

Le projet WACA (West Africa Coastal Area Management) dont l’objectif est d’améliorer la gestion des risques naturels et anthropiques partagés, en intégrant le changement climatique affectant les communautés et zones littorales ciblées de la côte ouest africaine. Ce projet va travailler sur les sites de la réserve de biosphère transfrontière du Mono mais également sur la zone littorale du Togo. Un des objectifs de ce programme est d’aller vers la création d’une aire marine protégée transfrontière avec le Bénin et centrée sur le Mono. Financement FEM & IDA 2018-2023.

L’ONG AGBO-ZEGUE assure la présidence de la plateforme des Organisation de la Société Civile du Bassin de Mono (POSC-MONO) dont l’AGC a été organisée à Lomé le 08 décembre 2017. Dans le cadre du POSC-Mono, un dossier de projet est en cours d’élaboration avec le soutien du programme UICN-PAGE. A l’échelle de l’ensemble du bassin du Mono, l’objectif principal de ce projet est de contribuer à la création d’un vaste réseau d’espace naturel (aires protégées, forêts classées, sacrées et communautaires) y compris les plans d’eau, écologiquement fonctionnel et dont les ressources sont effectivement mieux gérées au profit des communautés locales.

Programme de suivi de la biodiversité dans la zone des forêts de montagne du Togo (Zone écologique IV). Les sites clés de ce programme sont la forêt de Missahohe, Yikpa-Djigbé, Akloa et Assoukoko. Les principales espèces qui ont fait l’objet de suivi sont : les amphibiens (Conraua derooi et Hyperolius torrentis), les chauves-souris (Colonies de Eidolon helvum), les primates (Cercopithecus petaurista pertaurista, Cercopithecus mona, et Colobus vellerosus) et les tortues (Kinixys erosa, homeana et K. belliana nogueyi). Les principaux partenaires de ce programme sont : Conservation International (CI), le Comité Néerlandais pour l’UICN (UICN-NL), Stiftung Artenschutz’s “Amphibian Funds”, Mohamed Bin Zayed Species Conservation Fund, Amphibian Survival Allinace & Amphibian Specialist Group.

Le programme de gestion périphérique du parc national de l’Oti-Kéran. Dans les années 90, une bonne partie de l’aire de conservation de ce parc avait été rétrocédée aux communautés locales suite à des revendications des terres de cultures. Ainsi la superficie du parc est passée de 179 000 ha 70 000 ha. Cependant, toute la partie rétrocédée n’était pas encore occupée par les populations. Ainsi, le programme s’est donné comme objectif d’aider les collectivités locales à faire un état des lieux sur la gestion des terroirs villageois et de l’utilisation des ressources naturelles afin de de conduire un processus participatifs pour la mise en place des outils de gouvernance locale de ces ressources. Ce programme a bénéficié de l’appui de l’UICN-NL (2007 à 2010) et de l’UICN-PACO (2012 à 2015).

En dehors de ces synergies et partenaires, l’ONG est :

  • Membre du réseau des ONGs sur la conservation des tortues marines, des mammifères marins, du lamantin et de la gestion de mangroves en Afrique de l’Ouest. De nouvelles initiatives sont en cours notamment la mise en place du collectif 5 deltas en Afrique de l’Ouest (Côte d’ Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigeria).
  • Membre du réseau des ONGs pour la gestion des espaces naturels dans le Sahel à travers le projet de Territoire de Conservation en Afrique de l’Ouest qui inclut des ONGs du Bénin, Burkina Faso, Ghana et Niger avec des sites comme la Pendjari (Bénin), Oti-Kéran et Oti-Mandouri (Togo), Le parc Arly et le W (Burkina faso), le parc W (Niger), le Mole National Park (Ghana).
  • Le dossier d’adhésion de l’ONG AGBO-ZEGUE à l’UICN est en cours d’évaluation. Les résultats de cette évaluation sont pour bientôt.
  • La plateforme des ONG du Bassin du Mono (POSC-Mono) dont elle assure la présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *