Où travaillons-nous?

L’ONG AGBO-ZEGUE est une ONG nationale, dont le siège social se trouve à Lomé (Quartier Adamavo). En termes de représentativité, nous la présentons de la manière suivante.

Elle est bien représentée dans le Sud du Togo. Elle dispose des agents dans tous les villages des pêcheurs côtiers du Togo dans le cadre du programme de suivi des tortues marines et des mammifères marins. Il y a au moins 10 écogardes et 5 pêcheurs facilitateurs qui travaillent permanemment avec l’ONG au depuis février 2012. Les chefs traditionnels de tous ces villages apportent un appui moral aux activités de l’ONG. Ce programme a été mis en place depuis sa création en 2001.

Elle a développé un partenariat solide avec les associations locales autour des sites de la réserve de biosphère qu’elle a elle-même contribuée à mettre en place (Complexe d’aires protégées de Togodo, la forêt Sacrée de Godjè-Godjin, la forêt d’Avévé, la forêt d’Assévé, le lac Togo). Elle est également très bien représentée autour des sites comme le Chenal de Gbaga, la Forêt d’Akissa et les mares Afito même si ces sites ne sont pas directement gérés par l’ONG AGBo-ZEGUE. Dans l’ensemble du bassin du Mono, l’ONG AGBO-ZEGUE dispose des contacts solides même en dehors des sites de la réserve de biosphère du Mono. C’est cette solidité de représentativité qui lui a été reconnue lors de l’AGC de la plateforme des Organisations de la Société Civile du Bassin du Mono au cours de laquelle a été désignée pour assurer la présidence.

Dans la zone écologique IV du pays (zone des forêts de montagne), l’ONG AGBO-ZEGUE a développé des relations étroites avec des personnes ressources clées autour des forêts comme celles de Missahohe, Yikpa-Djigbé, Akloa et Assoukoko. A ce jour les activités avec certains agents autour de ces forêts se résument au suivi des populations des amphibiens (Conraua derooi et Hyperolius torrentis), des chauves-souris (Colonies de Eidolon helvum), des primates (Cercopithecus petaurista pertaurista, Cercopithecus mona, et Colobus vellerosus) et des tortues (Kinixys erosa, K. homeana et K. belliana nogueyi). De nombreuses propositions de projets de gestion de ces forêts n’ont pas encore connues de suites favorables.

Le Parc National de Fazao Malfakassa est un site d’ suivi écologie pour l’ONG AGBO-ZEGUE. Avec la contribution des partenaires de nombreuses missions ont été réalisées dans cette aire protégée sur les amphibiens et les primates. Ces missions ont permis de disposer une liste du réseau d’acteurs qui travaillent pour la surveillance de ce parc. Bien évidemment, les résultats de ces missions peuvent lui permettre de développer des projets de gouvernance périphérique de ce parc si elle dispose d’un soutien matériel et financier d’un partenaire.

L’ONG AGBO-ZEGUE dispose d’une antenne locale à Mango qui avait été opérationnelle (2012-2015) pour le compte du projet Territoire de Conservation en Afrique de l’Ouest (TCAO financé par l’AFD et exécuté par l’UICN-PACO). Cette antenne peut à tout moment être réactivée dès que les possibilités sont disponibles. En attendant, elle travaille étroitement avec une ONG locale (IRD = Initiative Rurale pour le Développement basée à Mango). Les résultats de ce projet ont été très intéressants. A l’état actuel il y a nécessité de reprendre une initiative de ce genre en se basant sur l’approche du projet TCAO. Il y a encore du potentiel à sauver au niveau du complexe Oti-Kéran Oti-Mandouri.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *